Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière
INFOS FLASHVacances d'automne : inscription aux centres de loisirs

Actualités

Aux couleurs de la fête

Publié le Lun. 10 Août 2015

L'équipe de Dream Colors avec Thibaud à droite lors du flash mob des Quinconces.
L'équipe de Dream Colors avec Thibaud à droite lors du flash mob des Quinconces. © Photo photo quentin salinier

Nouvellement installée, Dream Colors diffuse des poudres de couleurs. Le produit, comme le concept, vient d'Inde et marche bien dans les fêtes en plein air.

catherine darfay

Thibaud Baccomo n'avait pas tout à fait prévu de faire le buzz avec ces poudres colorées qu'on se jette dessus pour faire la fête. La première fois qu'il en a entendu parler, c'était dans une pub Samsung où les nuages de couleurs étaient particulièrement spectaculaires. En fait, cette tradition renvoie à Holi, une des plus grandes fêtes d'Inde, et la favorite des enfants, où le jeu, millénaire, consiste à s'asperger de couleurs dans la rue façon bataille de confetti géante. On peut même y utiliser pistolets à eau et ballons remplis de flotte pour un effet encore plus gore. Le déchaînement est à la (dé) mesure de la foule indienne.

Quand il a découvert la pub, Thibaud Baccomo était loin de savoir tout ça. « Sauf que je me suis renseigné sur Internet et je me suis aperçu que la tradition était très peu connue en France, et les poudres très peu diffusées, alors qu'en Allemagne ou en Hollande, il existe plein de Holi festival. Ça m'a donné une idée? »

Fabrication à Bombay

Dans la vie, le jeune homme de 25 ans travaillait jusqu'à il y a peu à la CAF, où la couleur est assez peu répandue. Il est aussi supporter des Girondins. Et c'est pour le match Bordeaux-Saint-Etienne de février dernier qu'il a, avec d'autres, organisé un tifo à base de poudres de couleurs ennuageant le virage sud. Une première dans un stade français. Du coup, les images ont fait le tour de la toile. À la grande surprise de l'intéressé, qui se la joue modeste.

Celui-ci a commencé en septembre 2014 avec un statut d'auto-entrepreneur. Il vient de passer à la SARL baptisée Dream Colors. Et c'est depuis Ambarès où il vient d'installer son entreprise qu'il diffuse en France des poudres de couleurs fabriquées à Bombay. « Évidemment, faire des affaires en Inde n'est pas de tout repos et on a parfois des surprises dans les cartons qu'on reçoit », sourit-il. « Mais je suis heureux d'avoir trouvé un fabricant pour lequel je suis distributeur exclusif en France et qui utilise de l'amidon de maïs. Celle-ci est absolument non toxique pour la peau, elle est d'ailleurs homologuée par les normes européennes adéquates. »

Le jeune entrepreneur assure que les colorants sont naturels aussi, même si les teintes sont très vives. Chacune à sa signification : harmonie pour le vert, amitié pour le jaune, joie pour le rouge, qui restent les plus prisées. Mais c'est encore plus fun quand on mélange les couleurs, au risque de se retrouver tellement bariolé

Les clients ? Des particuliers sur le site http://www.poudre-couleur.com au prix de 2 euros le sachet de 100 grammes, des magasins de farces et attrapes, des organisateurs de fêtes. Thibaud Baccomo n'en est pas encore à se verser un salaire et se débrouille pour l'heure avec l'aide d'un ami mais il commence à y croire très fort « Ça marche, parce que, pour une fête ou une course, les gens réclament de la nouveauté. Ils doivent être blasés, sinon », diagnostique-t-il. La pub se fait toute seule via les réseaux sociaux, rameutés à l'occasion d'événements festifs. Dream Colors a déjà participé à la Burdicolor à Pessac, le cross des étudiants en sport, le festival culture rock de Blanquefort ou la course Hungry Color de la Croix Rouge à Bassens. Dernier événement en date, la semaine dernière : un flash-mob finalement organisé aux Quinconces parce que le miroir d'eau initiatlement prévu risquait de ne pas pouvoir accueillir tout le monde.

Thibaud Baccomo et ses copains y ont distribué gratuitement des centaines de sachet et vendu le reste à tour de bras. Malin !

catherine darfay

Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2018 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457