Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière

Actualités

Bilan 2019 du CLSPD : une baisse de 10,2 % de la délinquance sur la Presqu'Île

Publié le Lun. 24 Février 2020

© Photo DR

En janvier, la préfète de la Gironde annonçait une progression de la délinquance pour l’année 2019. La tendance est toute autre sur le territoire de la brigade de gendarmerie d'Ambarès-et-Lagrave (Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Vincent-de-Paul, Ambès, Saint-Loubès et Ambarès-et-Lagrave).

Les partenaires du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, réunis en séance plénière, ont été informés d'une baisse de 10,2 % concernant la délinquance générale. La baisse est de 7 % à Ambarès-et-Lagrave.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, à l’exception d’une valeur, toutes les statistiques présentées par la gendarmerie nationale baissent.

Une réduction de 10,2 % sur la délinquance générale, qui englobe les atteintes volontaires à l’intégrité physique, les atteintes aux biens, les cambriolages et les infractions économiques et financières.

Les plaintes liées à ces dernières sont en hausse, en lien avec l’augmentation du nombre d’achats en ligne.

Le substitut du procureur de la République, présent à la plénière du CLSPD, salue ce bilan. « Ces chiffres satisfaisants s’expliquent par de nombreuses actions engagées sur le terrain : vidéoprotection, contrôles dans les transports en commun,  participation citoyenne, contrôles de vitesse fréquents… Mais chaque acte délictueux commis est un acte de trop », synthétise Michel Héritié.

Parmi les atteintes aux personnes, à Ambarès-et-Lagrave, les violences physiques non crapuleuses sont en augmentation.

Une tendance nationale qui fait écho à la libération de la parole des victimes de violences conjugales et intrafamiliales. « Depuis quelques mois, nous avons fait de ce combat une priorité », explique le maire.

Ce travail, qui s’engage à l’échelle de la Presqu’île, ne peut se restreindre au seul territoire de la Ville, tant les enjeux sont importants. Les acteurs locaux vont également suivre un cursus de formation pour mieux accompagner ces victimes.

 

Des caméras piéton pour la Police municipale

Le dispositif de vidéoprotection, qui compte 35 caméras, en aura bientôt 15 de plus. Mais d’ores et déjà, le service de la Police municipale dispose de deux caméras-piéton.

Le principe, un boîtier qui s’accroche sur le gilet pare-balles du policier municipal, qui lui permet, si nécessaire, de déclencher l’enregistrement lors d’une situation tendue. Cette caméra a pour objectifs de sécuriser les interventions des policiers municipaux et d’attester de leur bonne foi, en cas de litige.

Lorsqu’ un policier municipal déclenche l’enregistrement, il doit en informer son interlocuteur et ces images pourront être utilisées dans le cadre d’une procédure judiciaire ou administrative.

EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2020 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457