Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière

Actualités

Bordeaux métropole : les familles à énergie positive allègent leur facture

Publié le Jeu. 20 Octobre 2016

Alexandre, de Bassens, (à gauche) et Nadine, d?Ambarès, (à droite) ont participé à l?édition 2015. Virginie s?apprête à relever le défi 2016. Et Julien va les accompagner et leur remettre le kit économie d?énergie.
Alexandre, de Bassens, (à gauche) et Nadine, d?Ambarès, (à droite) ont participé à l?édition 2015. Virginie s?apprête à relever le défi 2016. Et Julien va les accompagner et leur remettre le kit économie d?énergie. © Photo photo quentin salinier

Le cinquième défi Familles à énergie positive est lancé. Objectif : économiser l'énergie et l'eau.

Nadine Rougier faisait partie l'an passé de l'équipe d'Ambarès Électrons libres ambarésiens. L'équipe qui avait remporté le troisième prix du défi métropolitain avec une baisse de 32 % de sa consommation d'eau et de 12,5 % de sa consommation d'énergie. Avec ses coéquipiers, Nadine a décidé de renouveler leur candidature pour participer à la 5e édition du défi Familles à énergie positive, la seconde réalisée à l'échelle métropolitaine (les trois premières étaient limitées à la ville de Bordeaux).

 

1 A quoi sert ce défi baptisé Familles à énergie positive ?

« Les principaux défis de nos sociétés aujourd'hui sont la lutte contre le changement climatique et contre l'épuisement des ressources naturelles fossiles. Deux défis qui passent par un troisième, fondamental, conditionnant leur réussite : le changement de nos comportements », lâche Lionel Poitevin, directeur régional de l'Ademe. Et c'est bel et bien de ça qu'il s'agit. Familles à énergie positive est une opération visant à responsabiliser les familles sur la consommation d'énergie dans leur logement, au travers d'un challenge ludique.

« La particularité de l'opération lancée à l'échelle de Bordeaux Métropole est qu'elle ne concerne pas seulement la consommation énergétique mais également la consommation d'eau », ajoute Anne Walryck, vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge du développement durable.

2 Une émulation collective et un accompagnement

Comment peut-on participer à l'aventure " Les foyers volontaires sont regroupés en équipe d'une dizaine de familles pour représenter leur commune, leur quartier ou leur entreprise. Un objectif commun : faire baisser les factures d'énergie et la facture d'eau. L'équipe la plus performante est désignée lauréate et surtout allège son porte-monnaie. Anne Walryck rassure les intéressés : « Il ne s'agit pas de revenir à l'heure de la chandelle pour s'éclairer. Il existe des gestes simples et du bon sens qui permettent d'économiser de l'énergie. » Gestes et bon sens que le Créaq (Centre régional d'éco-énergétique d'Aquitaine) s'emploie à distiller auprès des capitaines des équipes et via un kit économie d'énergie avec sablier pour limiter à 4 minutes le temps de la douche ou du ruban isolant pour les menuiseries vieillottes. « À cela, nous ajoutons des visites de sites exemplaires thermocaméra à la main ainsi que de l'accompagnement personnalisé » précise Julien Cozic, conseiller espace Info énergie.

3 On prend le pli des bons gestes et on économise

Bon, dans la vraie vie, le défi qui démarre le 1er décembre pour se terminer le 30 avril, ce n'est pas un peu compliqué ? « À Ambarès, notre équipe était composée de 13 familles : des retraités, des actifs, des personnes seules, des familles., des propriétaires, des locataires, etc. Bref, une grande hétérogénéité », témoigne Nadine. « On ne savait pas trop où on allait et certaines familles ne pensaient pas y arriver. Et nous avons commencé par des gestes simples comme fermer les volets la nuit quand il fait froid, faire tourner la machine pour une panière de linge bien pleine et non pour trois tee-shirts, arrêter les équipements en veille, etc. Tous les mois, les familles apportaient leurs relevés de consommation. On échangeait. Et au final, on s'est bien amusés, on a pris de nouvelles habitudes et on est prêts à repartir ! »

Du côté de Bassens aussi, on s'est mobilisés. 15 familles se sont engagées avec un bilan de 9 % d'économie d'énergie et un record 2015 pour la Métropole de 38 % d'économie d'eau. De quoi donner des idées à Virginie, salariée à l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale). En charge de l'entretien des bâtiments de l'institut et déjà consciente du problème au niveau professionnel, Virginie inscrit sa famille au défi. Quatre de ses collègues font de même. « Nous souhaiterions en toucher d'autres et constituer une équipe Inserm. D'autant que dans Inserm, il y a le mot santé. Et la santé passe par notre planète »

Pour participer, il faut s'inscrire avant mardi 15 novembre sur aquitaine.familles-a-energie-positive.fr

 

Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2018 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457