Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière
INFOS FLASHENEDIS : Coupure d'électricité pour travaux renforcement du réseau électrique

Actualités

Des bus sous contrôle

Publié le Mer. 13 Décembre 2017

Une opération de contrôle a été organisée hier après-midi, place de la Victoire à Ambarès-et-Lagrave.
Une opération de contrôle a été organisée hier après-midi, place de la Victoire à Ambarès-et-Lagrave. © Photo DR

Suite à des incivilités, une opération de contrôle avait lieu hier sur la Liane 7

Insultes, voire outrages, crachats, dans le bus ou sur les chauffeurs, procédure d’arrêt d’urgence activée intempestivement, dégradations de sièges ou de vitres, mépris de l’interdiction de fumer, consommation ostensible de drogue, voyage sans titre de transport, volume sonore des conversations volontairement poussé à son maximum, racket ou harcèlement d’usagers et dernièrement agression d’un chauffeur au gaz lacrymogène…

Une ligne très prisée

La très prisée ligne de bus reliant Ambarès au centre commercial de Bordeaux-Lac, la Liane 7, est un concentré des difficultés rencontrées au quotidien par les usagers et le personnel de Keolis, la société gérant le réseau de transport en commun de Bordeaux Métropole. Au printemps, des caméras ont été installées dans les bus, faisant baisser le nombre de faits ou permettant de les élucider. Mais depuis quelques semaines, incivilités et sentiment d’impunité repartent à la hausse. D’où l’organisation d’une opération de contrôle, hier après-midi, place de la Victoire à Ambarès-et-Lagrave. Le commandant de la brigade d’Ambarès, le capitaine Vincent Darde, a mis les moyens. Vingt et un gendarmes de brigade, de l’escadron de mobiles ou du peloton de surveillance et d’intervention de Bouliac. « Un tel déploiement de force dans un créneau horaire sensible de sortie de collège marque les esprits », se félicite le lieutenant-colonel Xavier Giloteaux, commandant de la compagnie de Bouliac. Mais le temps que les contrôleurs de Keolis, pourtant demandeurs, arrivent, les usagers intrigués par la présence des gendarmes aux arrêts de bus, ont eu la possibilité de se passer le mot. Le premier bus est vide. Les suivants se prêtent davantage au contrôle. A la vue des agents, certains passagers se réfugient à l’arrière du véhicule mais se retrouvent pris au piège, bien obligés d’avouer qu’ils voyagent sans titre. Ils sont alors invités à descendre du bus.

378 personnes ont été approchées dans 17 bus. 35 ont été verbalisées

Les larmes de crocodile d’un jeune qui se fait réprimander en stéréo par sa mère au téléphone, les implorations d’un autre ou encore les railleries et commentaires désobligeants n’y changent rien : ils seront verbalisés. « Cela traduit la difficulté au quotidien d’être chauffeur ou contrôleur », soupire Stéphane Cuchi, coordinateur sécurité pour Keolis.

« Ambarès, c’est chez nous »

Une mère de famille prise en faute hurle devant sa fille, un jeune ne peut cacher longtemps au stupéfiant chien Facom qu’il cache 23 grammes de résine de cannabis dans son sac, un autre qui n’apprécie ni le contrôle ni la présence des gendarmes crie « Ambarès, c’est chez nous », nargue et insulte copieusement les militaires tandis que ses copains et surtout ses copines l’encouragent en ricanant à braver l’autorité. Il sera conduit manu militari à la brigade et sera poursuivi pour outrage. « Cela rassure les usagers en règle et rappelle aux autres que l’autorité quelle qu’elle soit, maire, gendarme, contrôleur, doit être respectée », fait valoir le maire d’Ambarès, Michel Heritié. Au total, 378 personnes ont été approchées dans 17 bus. 35 ont été verbalisées pour non-présentation du titre de transport puis contrôlées par les gendarmes.

Forence Moreau

Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2018 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457