Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière
INFOS FLASHENEDIS : Coupure d'électricité pour travaux renforcement du réseau électrique

Actualités

Encore un an à attendre avant de s’y baigner

Publié le Mer. 21 Juin 2017

C’est à droite de cette langue de terre que se trouvera la future plage.
C’est à droite de cette langue de terre que se trouvera la future plage. © Photo Gaelle Richard

En cette période de canicule, tout est bon pour se rafraîchir quitte à braver les interdictions. Mais la plage du lac ne sera ouverte que l’été prochain.

Par 37 degrés à l’ombre, avouons qu’il est bien difficile de résister à l’attrait de cette eau limpide. Si le milieu du lac est tapissé d’algues, les abords de la rive sont clairs comme de l’eau de roche. D’ailleurs, malgré les panneaux d’interdiction de baignade, certains riverains du quartier de la Blanche piquent une tête sans toutefois rester des heures dans l’eau, juste histoire de faire chuter la température corporelle de quelques degrés. Comme Sébastien et Kévin qui étendent leur serviette au bord de la petite crique située à l’entrée à droite de l’accès par la rue du Roy.

Pas de surveillance

« On sait que c’est interdit de se baigner madame, mais on fait attention, disent-ils. On ne va pas loin, on reste au bord. On n’est pas les seuls à le faire. » Kévin s’interroge : « D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi c’est interdit. C’est dommage, l’eau est trop belle?! Peut-être à cause des poissons… »

Joint par téléphone, le maire, Michel Héritié, précise que la raison est surtout administrative. « La baignade sur le lac de la Blanche est interdite car il n’y a pas de surveillance. Par conséquent, si un accident survient, c’est le maire qui en sera responsable. Si les gens se baignent, c’est à leurs risques et périls. » Pas de crainte de se faire croquer les orteils par un silure qui ondoie entre deux eaux… quoique. L’endroit est aussi un petit paradis pour les amateurs de pêche.

Pour les baigneurs, en revanche, il faudra patienter avant de pouvoir profiter du côté lagon du lac de la Blanche (si ce n’était la ligne haute tension au-dessus de la tête, on s’y croirait). La municipalité avait prévu de créer, dès cet été, une plage à l‘entrée à droite du lac. Ce projet est reporté d’un an. « Nous n’avons pas pu ouvrir cette année, précise le maire, car les autorisations réglementaires à recueillir sur la qualité de l’eau prennent toujours plusieurs mois. » Il espère pouvoir ouvrir l’été prochain. « La qualité est excellente, assure-t-il, mais il faut tous les documents. » Lorsqu’elle ouvrira, l’année prochaine, ladite plage devra être munie d’un surveillant de baignade. Elle est prévue de se trouver en face du petit bois. « C’était une plage dans les années 80, précise Michel Héritié. Elle servait à la mise à l’eau des planches à voile. » Il reste encore le sable.

De l’autre côté du lac, la base nautique poursuit son activité habituelle.

gaëlle richard

Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2018 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457