Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière

Actualités

Gironde : un dimanche au bord de la jalle sur la presqu’île d’Ambès

Publié le Mar. 4 Juin 2019

On est venu en famille, hier, pêcher l’écrevisse de Louisiane dans la jalle, avant de la déguster sur place.
On est venu en famille, hier, pêcher l’écrevisse de Louisiane dans la jalle, avant de la déguster sur place. © Photo photos Claude Petit

La pêche à l’écrevisse reste l’attraction la plus populaire de cette journée bucolique qui vise à valoriser le patrimoine naturel de la presqu’île.

Un morceau de foie de porc au bout d’une canne en bambou : la traditionnelle pêche à l’écrevisse a lancé hier matin une nouvelle édition de la Fête des marais de Montferrand. Les familles avaient rendez-vous au petit marais, près de la stèle de Raymond-Beauvais, pour un dimanche champêtre au bord de la jalle de ceinture. L’objectif étant de déguster cette fameuse écrevisse de Louisiane, espèce invasive bien connue et considérée comme une calamité, lors d’un repas en plein air, sur place. « Il est interdit de les emporter vivantes » précise Martine venue de Charente, comme chaque année, « pour le plaisir de les attraper ».

Laurent Barbe, un enseignant domicilié à Ambarès, a repris le flambeau de la présidence, succédant à Thierry Dussenty. « Notre but est de faire découvrir les marais et de sensibiliser le public à sa préservation », résume-t-il. « Nous intervenons dans les écoles pour évoquer ce patrimoine dédié à l’élevage et à la chasse qui accueille une grande variété d’oiseaux, notamment des cigognes, des milans noirs, des aigrettes ou encore des cygnes. Quand aux jalles, elles sont entretenues par les sept communes siégeant au sein du Syndicat des marais. »

Les sauvaginiers

La présence des chasseurs à la tonne, au sein de l’association des sauvaginiers des marais de Montferrand, évoque une autre tradition?; une « passion ancestrale qui se transmet de génération », selon leur président, José de Oliveira. Il rappelle cette « tolérance » leur permettant de chasser le canard la nuit en utilisant appeaux et appelants dans ces cabanes semi-enterrées. « Il existe d’ailleurs une tonne pédagogique sur le marais que l’on peut visiter », souligne-t-il. « La nuit, nous croisons parfois des renards et des sangliers. Le jour, nous chassons les limicoles, comme la bécassine ou le vanneau », ajoute le président.

D’autres stands étaient présents ce dimanche, au bord de la jalle : celui du Recyclorium d’Ambarès qui permet de donner une seconde vie aux objets en luttant contre le gaspillage ou encore celui de l’association S3PI comme presqu’île d’Ambès engagée dans le domaine de la prévention des pollutions et des risques industriels.

Chacun pouvait également s’entretenir avec les bénévoles de Sabarèges, réunissant des habitants d’Ambarès ayant signé une charte de bon voisinage avec l’usine Foresa, classé Seveso. Car ici la préservation de la nature se conjugue avec la nécessité d’une vigilance constante.

 

Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2019 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457