Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous ! Rechercher dans le site
Bannière

Actualités

Ils manifestent contre le crématorium

Publié le Ven. 25 Mai 2018

Les opposants au projet de crématorium estiment que la configuration de la rue de la Commanderie des Templiers, à sens unique, n’est pas adaptée au projet de crématorium.
Les opposants au projet de crématorium estiment que la configuration de la rue de la Commanderie des Templiers, à sens unique, n’est pas adaptée au projet de crématorium. © Photo PHOTO T. D.

URBANISME Les riverains de la rue de la Commanderie-des-Templiers et la mairie organisent un rassemblement ce soir pour s’opposer au projet porté par la mairie de Sainte-Eulalie

D’un crématorium sous leurs fenêtres, ils n’en veulent pas et ils le clameront haut et fort lors du rassemblement qu’ils organisent ce soir, à l’occasion de la Fête des voisins (1). Les riverains de la rue de la Commanderie-des-Templiers, à Ambarès, ne décolèrent pas depuis qu’ils ont pris connaissance du projet de construction d’un crématorium, porté par la commune de Sainte-Eulalie, en face de chez eux. ? On a remarqué en octobre dernier que le terrain était en train d’être débroussaillé par des agents de la Ville et on s’est demandé ce qu’il se passait ?, raconte Hafida Zine, une habitante qui réside juste en face de cette parcelle coincée entre l’autoroute et leur rue, à moins de dix mètres des habitations.

Les riverains, qui depuis ont monté un collectif, ne manquent pas d’arguments pour s’opposer à ce projet qui doit répondre au déficit de crématoriums en Gironde, alors que cette pratique funéraire est de plus en plus plébiscitée par les Français. Pour rappel, seulement deux sites existent aujourd’hui dans le département, à Montussan et à Mérignac, un troisième étant en cours de construction à Biganos (ouverture prévue en 2020, NDLR).

? Je suis régulièrement interpellé sur les délais d’attente pour les crémations après les décès qui peuvent aller jusqu’à dix-douze jours. Conséquence, le préfet signe des dizaines de dérogations pour dépasser ces délais ?, explique le maire de Sainte-Eulalie, Hubert Laporte.

Face à ce constat, ce dernier défend depuis longtemps la création d’un nouvel équipement sur la rive droite. Pas seulement pour ses administrés mais ? pour l’intérêt général ?, soutient-il. Dès 2015, des échanges sur la question avaient ainsi été lancés et un premier projet envisageait la création d’un crématorium à côté du cimetière de Sainte-Eulalie. Projet finalement retiré en novembre 2016 suite au mécontentement des habitants les plus proches.

Une taxe de crémation

? Il dit qu’il y a urgence mais s’il y avait vraiment urgence, il n’aurait pas fait marche arrière ?, estime Hafida Zine, l’une des membres du collectif ambarésien, selon lequel le choix du terrain de la rue de la Commanderie-des-Templiers n’est pas innocent. ? Aucun de ses administrés ne sera impacté, personne ne viendra lui reprocher s’il veut se faire réélire ?, lance cette habitante, qui soutient dans le même temps que ? ce terrain ne lui coûte rien ?. Tout en rappelant que la commune y trouvera ? un intérêt financier non négligeable ?, en percevant la taxe de crémation. ? On se sent complètement pris en otage ?, résume Laurent Elie, qui a fait estimer sa maison il y a deux ans et est aujourd’hui persuadé qu’elle perdrait beaucoup de sa valeur avec un crématorium en face.

? Tous les jours on va voir passer des convois funéraires devant chez nous, nos enfants vont être confrontés à la mort, c’est pas un lieu adapté ?, insistent les habitants, qui peuvent compter sur le soutien de leur maire, lui aussi fermement opposé au projet.

Deux offres reçues

? La sortie de cette rue à sens unique est très dangereuse, il n’y a aucune visibilité. Aucune condition de sécurité n’est réunie ?, redit Michel Héritié, qui évoque un projet ? aberrant ? et se dit ? déterminé ? pour que ce crématorium ne voit pas le jour ici. ? On monte les uns contre les autres alors qu’il vaudrait mieux qu’on se mette tous autour de la table et qu’on travaille ensemble pour faire sortir le projet dans de bonnes conditions ?, déplore son homologue de Sainte-Eulalie. Et d’annoncer que deux entreprises, OGF et la Société des crématoriums de France, ont répondu à l’appel d’offres lancé par la commune pour exploiter le futur crématorium dans le cadre d’une délégation de service public (DSP).

Elles seront auditionnées d’ici là fin du mois de juin. Leurs projets seront ensuite soumis à la délibération du conseil municipal, ? probablement au mois de septembre ?, avance Hubert Laporte.

Rassemblement ce soir à 18 h 30 dans la rue de la Commanderie-des-Templiers.

THOMAS DUSSEAU

Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave, Bassens » & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2021 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457