Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière

Actualités

La fête était leur maquis

Publié le Ven. 6 Avril 2018

Pascal Delige accompagne délicatement (accordéon, clavier, percussions) une dizaine de témoignages filmés.
Pascal Delige accompagne délicatement (accordéon, clavier, percussions) une dizaine de témoignages filmés. © Photo GB

L’Ambarésien Pascal Delige présente ce soir au Pôle év@sion « Accordéons au bal de l’ombre », immense travail de mémoire autour des bals clandestins sous l’Occupation.

« La mémoire est dynamique. On ne raconte pas la même scène cinq ans plus tard, dix ans plus tard, cinquante ans plus tard. Mais quand on accumule les témoignages, issus de toutes les régions de France, on se rend compte qu’on a 300 fois la même histoire. » Cette histoire, que raconte Pascal Delige dans son film « Accordéons au bal de l’ombre » (1), c’est celle des bals clandestins organisés sous l’Occupation allemande.

À l’Auberge André, à Cambes

« En ville comme à la campagne, gratuits ou payants, chez les gens ou dans des cafés… Autant de formes très différentes d’un même phénomène basé sur le secret », explique le musicien ambarésien, 51 ans, dont les parents se sont rencontrés lors d’un de ces bals à l’Auberge André, à Cambes.

« Ils étaient en plein dans cette génération : mon père, qui aurait 97 ans, était trop jeune pour être enrôlé en 1939. Ma mère avait 20 ans en 1944, quand ils se sont mariés. J’ai toujours été intéressé par l’histoire et ai grandi avec ‘‘Les Dossiers de l’écran’’ – soit un ou deux documentaires par semaine sur la Seconde Guerre mondiale… J’ai un peu vécu cette époque par procuration, à travers les récits lors des repas de famille. »

Créé à partir de 2003 sur ce thème, son spectacle « Rave-musette » a tourné dans toute la France de pendant plus de dix ans. Autant d’années à poursuivre un immense travail de mémoire : Pascal Delige et quelques-uns de ses proches ont récolté plus de 200 témoignages de personnes ayant participé à ces fêtes organisées au nez et à la barbe de l’occupant. « Il y a quelque chose d’universel dans ces bals, qui a trait à la transgression, à une quête de liberté mue par le désir. »

Quelques dizaines de concerts, vingt-sept films et un documentaire plus tard (« Le Temps des bals clandestins », diffusé en 2016 sur France 3), Pascal Delige a monté le spectacle « Accordéons au bal de l’ombre ». Un film regroupant dix témoignages-portraits de musiciens qui ont participé à ce pan de l’histoire méconnu. Il accompagne en direct les images de sa propre musique, qui s’adapte habilement à chacune des scènes qu’il connaît parfaitement pour les avoir lui-même filmées.

« Ne pas saborder le film »

Accordéon bien sûr, claviers, percussions, chant… le musicien joue aussi des pédales électroniques pour lancer des « boucles » musicales d’accompagnement et mieux se lancer dans des phases d’improvisation qui visent à sublimer les scènes, souvent fortes, qu’il a recueillies.

« Il me faut éviter de saborder le film par une musique trop chargée?; c’est un challenge aussi pour moi en tant qu’artiste. La scène, l’improvisation, c’est toujours une mise en danger… »

C’est aussi, sans doute, un moyen de remâcher, pour un jour peut-être les digérer, ces quinze ans d’un travail aussi immense qu’éprouvant. Une partie des témoins sont décédés, et tous l’ont marqué en faisant de lui leur confident d’un jour.

Grâce à eux, grâce à lui, ces petits bals ne seront finalement pas perdus dans les mémoires.

(1) Ciné-concert, ce soir à 20h30 au Pôle culturel év@sion. 6 et 12euros. Rens. 05 56 77 36 26.

Gabriel Blaise

 
Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2018 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457