Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière
INFOS FLASHVacances d'automne : inscription aux centres de loisirs

Actualités

La piscine pèse lourd

Publié le Mer. 7 Mars 2018

L’adjointe Sylvie De Pedro Barro présentait lundi les orientations budgétaires de la Ville.
L’adjointe Sylvie De Pedro Barro présentait lundi les orientations budgétaires de la Ville. © Photo photo a.-l. c

Les projections budgétaires sont marquées par d’importantes dépenses d’investissement. L’opposition s’inquiète de voir la piscine couler le budget 2018.

 « Les budgets 2018, 2019 et 2020 vont être particulièrement impactés par l’ouverture de la piscine. » La municipalité d’Ambarès-et-Lagrave est lucide quant au poids de la construction de la nouvelle piscine à deux bassins dans ses finances. Elle occupe une place de choix dans le bilan financier et dans les projections 2018 présentées lundi soir en conseil municipal.

Sur les 9,5 millions d’euros d’investissement prévus en 2018, les études et les travaux de la future piscine représentent presque la moitié. Une part considérable du budget que certains élus s’inquiètent de voir mal anticipée.

« Vous naviguez à vue »

Agaçé, David Poulain, du groupe Ambarès-et-Lagrave, notre Parti Pris reproche à la majorité de ne pas avoir suffisamment pris en compte l’augmentation de la population combinée à une baisse des dotations publiques.

Baisse que le premier adjoint, Nordine Guendez, ne sous-estime pas. « La baisse de 3 % de l’enveloppe des indemnités versées aux élus nous taraude tous », confie-t-il. Mais il assure que ce changement a été pris en considération dans les calculs de Sylvie De Pedro Barro, 2e adjointe au maire chargée des finances. « L’objectif municipal est d’en absorber le coût sans impact supplémentaire sur la fiscalité », annonce-t-elle avant d’ajouter que la Ville table sur un retour à l’équilibre en 2021.

En attendant, la mairie peut compter sur 1 million d’euros d’excédent de fonctionnement de l’an passé, des cessions foncières qui ont rapporté 1,125 million d’euros et des subventions diverses, à hauteur de 1,8 millions d’euros. Elle empruntera cette année encore mais le montant exact n’est pas établi, « il se situe entre 1,5 et 3 millions d’euros », de l’aveu de l’adjointe. Les coûts de fonctionnement de la future piscine sont évalués à 715 000 euros et les recettes engendrées par la nouvelle infrastructure s’élèveront à 315 000 euros. Trop peu pour David Poulain, en tête de la contestation ce lundi soir. « Ca fait 400 000 euros de déficit d’exploitation par an?? » lance-t-il d’un ton provocateur. Une pique que le maire, Michel Héritié, a habilement retourné : « C’était 550 000 euros avant, du coup, vous nous félicitez c’est ça?? »

Piscine ou plage, il faut choisir

Alain Casaurang, 3e adjoint au maire, a annoncé en fin de séance que la piscine avait eu raison des projets d’aménagement de la plage de la Blanche. Avec un coût estimé à 193 500 euros d’investissement et à 30 000 euros de fonctionnement, « la municipalité a préféré différé le projet » a t-il conclu.

anne-laure de chalup

Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2018 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457