Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière
INFOS FLASHTravaux place de la Victoire

Actualités

Le crématorium s’invite au Conseil

Publié le Mer. 8 Novembre 2017

Les travaux de la halle ne débuteront pas avant 2019.
Les travaux de la halle ne débuteront pas avant 2019. © Photo G. B.

Plusieurs sujets ont donné lieu à des piques des opposants, y compris hors de l’ordre du jour.

En préambule du Conseil municipal qui s’est tenu mardi, le maire, Michel Héritié, a évoqué plusieurs sujets d’actualité, se félicitant de la possibilité pour les Ambarésiens de faire à nouveau leurs pièces d’identité à la mairie (notre édition d’hier, ndlr).

Laurent Barbe (Le Bien vivre à Ambarès-et-Lagrave) a demandé à ce que les élus marquent systématiquement leur approbation par une main levée lors de chaque vote, et plus seulement en cas de désaccord ou d’abstention. « J’ai envie de faire cette démarche active », argumentait-il. Demande acceptée, ce qui occasionnait lors de ce Conseil quelques rires… et un nombre de mains levées record.

1 Le crématorium s’invite dans les débats

Le projet de crématorium porté par la mairie de Sainte-Eulalie, rue Commanderie-des-Templiers, concerne en premier chef des riverains ambarésiens (notre édition d’hier). « Ce lieu n’est pas du tout adapté, bruyant, d’accès difficile », selon le maire. Une position « pas très honnête » aux yeux de l’opposant Claude Rosell (Rassemblement pour Ambarès-et-Lagrave) : « Une société cherchant à construire un tel équipement vous avait demandé il y a quelques années un terrain, sans succès. Même chose à Carbon-Blanc. Mettons-nous à la place des familles qui doivent attendre parfois dix jours [pour faire incinérer leurs défunts]?! Plutôt que de se refiler la patate chaude, pourquoi ne pas se mettre autour de la table avec les élus du canton pour trouver un terrain qui convienne?? »

« Je ne dis pas non pour dire non », répondait Michel Héritié, qui se disait favorable à une réunion des maires sur le sujet. « Mais Hubert Laporte [le maire de Sainte-Eulalie] n’est-il pas conseiller départemental du canton?? »

2 Un conseiller démissionnaire à remplacer

Suite à la démission d’Hervé Segondy – « pour raisons personnelles, on n’a pas à déballer la vie des gens ici », s’agaçait le maire quand David Poulain lui en demandait l’explication -, Monique Dosmas réintègre l’équipe municipale. Elle siégera au sein de la commission culture.

Alors que le Conseil devait, pour les mêmes raisons, se choisir un nouveau représentant au sein du syndicat des Marais de Montferrand, David Poulain (Ambarès-et-Lagrave, notre parti pris) demandait si ce dernier était rémunéré. « C’est une obsession, chez vous », commentait Gérard Lagofun, adjoint à l’urbanisme, avant de répondre par la négative. « Mais la secrétaire, Claire Clavert, qui est aussi élue ici, est rémunérée, il me semble?? », a interrogé David Poulain. « Oui. Et ce n’est pas volé, cela demande beaucoup de travail », lui a répondu Gérard Lagofun. « Elle n’a pas un métier à côté?? », insistait David Poulain, avant que Michel Héritié ne coupe court : « Je vous appelle à un peu de décence et de respect. Je vous invite plutôt à écrire à M. Dutruch [le président du syncidat]. »

3 Questions sur une antenne-relais au stade Beauvais

Une antenne de téléphonie sera installée par Bouygues Télécom au stade Beauvais en échange d’une redevance (7 000 euros par an, majorable). Ce qui a valu à la majorité quelques questions sur la dangerosité potentielle du dispositif, David Poulain estimant qu’il serait « judicieux, pour la santé publique, de demander l’avis d’une association ».

4 Et aussi… Astreintes, piscine et LGV

Un régime d’astreinte va être mis en place pour les agents communaux amenés à effectuer des séjours (animation).

Les travaux de la LGV ayant occasionné des dégâts – la destruction d’une quinzaine de chênes – l’opérateur dédommagera la commune à hauteur de 15 000 euros.

Parmi les questions diverses ont émergé celle de l’état de plusieurs bâtiments du patrimoine communal, comme le château du Gua, dont les riverains ont refusé un projet d’aménagement privé, l’église ou encore la halle attenante. Des études sont en cours, et la mairie, qui étudie la possibilité de faire appel au mécénat, table sur une première phase de travaux fin 2019.

Concernant la demande d’une subvention du Département de près de 650 000 euros pour la reconstruction de la piscine, la décision sera connue le 27 novembre.

 

gabriel blaise -

Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2017 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457