Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière

Actualités

Plan piscines : 9 bassins à créer, 5 à rénover

Publié le Mar. 18 Avril 2017

Les élus de Bordeaux Métropole ont voté hier le réglement d’intervention du « plan piscines » adopté en décembre 2016 pour essayer de mettre fin à la pénurie de bassins dans l’agglomération.

Ce réglement d’intervention fixe la règle du jeu. Le plan est doté de 20 millions d’euros. Il doit permettre la création de neuf piscines nouvelles (à Ambarès, Blanquefort, Bruges, Cenon, Eysines-Le Haillan, Le Taillan, Lormont et Mérignac) et la rénovation de cinq autres (Ambàs, Bordeaux, Bassens/Carbon-Blanc, Floirac et Talence). La Métropole n’étant pas compétente pour les équipements sportifs, son plan piscines est en fait une contribution apportée aux communes pour leurs projets respectifs. Elle propose ainsi de les abonder à hauteur de 25 % de l’investissement hors taxe. Et cette participation est plafonnée à 2,5 millions d’euros par projet et par commune. Dernier chiffre à connaitre, révèle aux élus hier : il faut environ 100 millions d’euros pour mener à bien tous les projets (les neuf créations et les cinq rénovations). C’est une nécessité car l’agglomération n’est pas au niveau. La Fédération française de natation estime que chaque habitant doit disposer de 0,017 mètres carrés minimum de bassin pour que les besoins scolaires et des clubs soient couverts. Dans le grand Bordeaux, le ratio est seulement de 0,013 mètres carrés/habitant. Plusieurs piscines sont fermées (Galin, piscine universitaire, Ambarès, etc.), d’autres sont hors d’age. Selon Patrick Bobet, vice-président de la Métropole charge des finances, « le plan va permettre de lancer plusieurs projets. D’ici quatre a cinq ans, la Métropole sera aux normes et répondra aux scolaires et aux clubs. »

D. L.

Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2017 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457