Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière

Actualités

Un environnement sain dès le plus jeune âge

Publié le Mer. 29 Janvier 2020

© Photo DR

Ils s’appellent bisphénols, phtalates ou encore parabènes, sont invisibles à l’œil nu et s’invitent pourtant dans notre environnement. Les tout-petits sont les plus exposés aux polluants du quotidien. Le service petite enfance a décidé de lutter et s’est lancé, l’année dernière, dans une démarche d’environnement sain pour les enfants.

« Tout a commencé lors d’une formation de l’ARS sur l’environnement dans les lieux d’accueil petite enfance », explique Gaëlle Cloerec, en charge du relais d’assistantes maternelles. « Chaque équipe a d’abord recensé où elle pouvait agir rapidement et facilement », détaille Marie Marin, l’éducatrice de jeunes enfants du service d’accueil familial.

Petit à petit, de nouveaux éléments remplacent les anciens. Dans la cuisine, les gobelets en plastique disparaissent pour laisser place à des verres… en verre ! « Il y a eu quelques craintes, mais finalement la casse est très rare ». Pour s’équiper, rendez-vous au Recyclorium pour des achats raisonnés et de seconde main. « Les assistantes maternelles du service d’accueil familial ont suivi la cadence lors des ateliers, même s’il reste encore des pailles et gobelets à becs », détaille Marine Marin.

Du côté des salles de change, les habitudes évoluent aussi. Le tout jetable est remplacé en partie par du lavable, comme les draps de change ou les gants. Les produits d’hygiène corporelle diminuent pour laisser place au plus basique : l’eau et le savon de Marseille. Le liniment et la crème de change sont écocertifiés et fabriqués en France.

Même combat pour les produits d’entretien. « On intègre à notre réflexion les exigences concernant la qualité de l’air », précise Nelly Lac-Peyras, l’infirmière du multi-accueil La Souris verte. Les flacons à bec de cygne ont remplacé les sprays qui diffusaient des microparticules.

Finalement, le plus compliqué concerne les loisirs créatifs. Alors, en attendant de trouver les bons produits, place à la fabrication maison : pâte à sel, pâte à modeler maison, achat raisonné de terre et d’argile.

Et dans les écoles ?

Les questions environnementales concernent également les écoles, où la même démarche de réduction des polluants du quotidien est en cours.

Déjà un tiers des produits utilisés répondent aux labels écologiques de respect de l’environnement et de la santé. Cela concerne principalement les produits utilisés dans les restaurants scolaires (liquides de lavage et de rinçage pour les lave-vaisselles) et ceux que les élèves utilisent quotidiennement (papier toilettes, essuie-mains).

L’utilisation de produits écolabellisés tend à se développer, dans un souci constant de maîtrise des coûts.

EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2020 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457