Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière

Actualités

Une ville en expansion

Publié le Ven. 19 Octobre 2018

© Photo DR

Constructions, mobilité, insécurité, les élus ont débattu des contraintes du développement dans un contexte de baisse des dotations de l’État.

Elle n’était pas à l’ordre du jour, si ce n’est dans les questions orales prévues en fin de séance, elle s’est pourtant invitée en avant-propos du maire Michel Héritié lundi soir. L’insécurité qui progresse sur la commune a monopolisé en bonne partie de la dernière séance du Conseil municipal.

« Je vous invite à ne pas vous livrer à de trop rapides analyses de la situation », met en garde Michel Héritié. Il vient de rappeler les récentes mesures prises par la municipalité pour lutter contre la délinquance à Ambarès-et-Lagrave. Un quatrième policier municipal, des nouvelles caméras de vidéosurveillance et un radar mobile : des mesures qui vont dans le bon sens pour le groupe Le Bien vivre à Ambarès & Lagrave. « Ces propositions, c’était celles de notre groupe », tient à rappeler Gilbert Giraud. De son côté, David Poulain du groupe Ambarès & Lagrave, notre parti pris, estime qu’il « faudrait avoir entre huit et dix policiers », estimant satisfaisant de prendre « le taureau par les cornes », mais qu’il faudrait « mettre le paquet et appliquer une tolérance zéro ».

Dix jours après le déploiement d’un nouveau radar mobile sur la commune, le maire a dressé un premier bilan. Près de 28 véhicules ont été verbalisés, un pic de vitesse se faisant ressentir autour de 17 heures, et, surprise, les bus TBM font figure de mauvais élèves. Face à un public que le sujet semble faire tiquer, Michel Héritié tient à rappeler que la Ville ne touche en aucun cas les recettes des amendes.

La quadrature du cercle

Des incivilités, le débat s’est orienté vers les problèmes posés par l’expansion de la Ville. « Il faut se poser les bonnes questions et voir comment on peut augmenter la population de manière homogène en retrouvant du lien », interpelle Laurent Barbe, du Bien vivre à Ambarès-et-Lagrave, faisant référence aux 25 % de logements sociaux que la Ville s’est engagée à construire à l’horizon 2025. Pour encadrer ces nombreuses constructions à venir, le Conseil municipal a adopté lundi soir la Charte du bien construire de Bordeaux-Métropole.

Métropole toujours, le Conseil est largement revenu sur les questions de mobilité à l’occasion de la présentation du rapport d’activité 2017. « On ne peut pas nous demander de contribuer au développement de la métropole et en même temps ne pas avoir le réseau de transports adéquat », lance Michel Héritié, rouvrant le débat de la desserte en transports en commun de la Presqu’île d’Ambès. Tram, cadencement du TER, abonnement unique pour les utilisateurs des lignes de bus 16 et 17, « on est prêts à activer tous les leviers à notre disposition?; la presqu’île parle d’une seule voix, ça va porter », comme le conclut le premier adjoint au maire Nordine Guendez, invitant au passage les habitants à composter « on se base là-dessus pour le comptage de la fréquentation ». Le maire, lui, s’interroge sur le bien-fondé d’une pétition citoyenne, « pourquoi pas?? », lance-t-il.

Enfin, le Conseil a adopté la mise en œuvre d’une démarche de mécénat comme « source alternative de financement » pour palier « les années de diminution des dotations de l’État ». Un moyen pour les citoyens qui le souhaitent de passer « de contributeurs au sens fiscal à acteurs au sens sociétal », comme le résume Sylvie De Pedro Barro, 2e adjointe au maire, en charge des finances. « La ville n’envisage pas de nouvelles taxes », précise-t-elle par ailleurs, en réponse à David Poulain, inquiet de la disparition de la taxe d’habitation.

anne-laure de chalup

Cet article a été rédigé par un correspondant ou un journaliste du journal Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/
EmailFacebookGoogleLinkedInTumblrTwitter
Correspondant Sud-Ouest : Denis Garreau, Ambarès et Lagrave & St Louis de Montferrand
Email - Tél. portable 07 86 86 53 88
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2018 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457