Actualités d'Ambarès & Lagrave

Un défi industriel

Article publié le Jeudi 7 Juillet 2016 à 0H ( paru dans SUD OUEST )
Catégories : Environnement - Solidarité


Le nouveau bâtiment de stockage de l'Esat.
Le nouveau bâtiment de stockage de l'Esat. © Photo D. G.

Au fil des ans et de la croissance de son activité, l'Esat (établissement et service d'aide par le travail) du Guä commençait à se sentir à l'étroit dans ses locaux. Il se devait d'envisager de s'agrandir et de rénover les installations des ateliers de production et du personnel médico-social.

Cet établissement créé en 1994 et implanté sur la commune d'Ambarès, accueille 90 adultes en situation de handicap ne pouvant momentanément ou durablement travailler en milieu ordinaire. Son objectif est d'offrir une reconnaissance professionnelle à des travailleurs handicapés.

Il appartient à l'Edéa (Développonsl'accompagnement), une structure gestionnaire d'établissements sociaux et médicaux-sociaux qui comprend onze établissements et un service d'accompagnement, l'ESAT du Guä.

Budget tenu

Élaboré par le cabinet d'architecture Nechtan, en collaboration avec les usagers, un vaste chantier de rénovation et d'agrandissement est en cours.

D'une enveloppe globale de 879 300 euros, ces travaux sont financés pour 15 % par un autofinancement de l'établissement et le solde par un emprunt. Grâce à un programme d'investissement réalisé en amont depuis que les travaux ont été envisagés, le budget de l'Esat n'est pas pénalisé par ces réalisations.

Nouvelles surfaces de travail

Améliorer les conditions de travail et créer un cadre plus adapté aux contraintes stratégiques de certains marchés par la réalisation d'une grande surface de logistique, ou encore créer les conditions pour l'implantation de postes de travail modernes comme l'installation d'un pont élévateur pour l'atelier de maintenance, tels sont les enjeux de ce chantier.

Si l'atelier de conditionnement se voit doté d'une nouvelle surface de stockage, son réaménagement va permettre d'améliorer les conditions de travail par l'adjonction de nouvelles surfaces vitrées pour laisser passer la lumière naturelle.

Côté atelier de repassage, un système d'extraction d'air, de rafraîchissement et de déshumidification sera installé, tandis qu'un espace détente sera aménagé au sein de l'établissement. Devenus inadaptés, les bureaux des moniteurs, l'atelier de maintenance et les vestiaires des usagers seront réhabilités, tandis que sur l'ensemble des bâtiments, l'amélioration de l'isolation permettra de minimiser les pertes d'énergie.

Ces travaux d'une ampleur sans précédent, qui intègrent conditions de travail et logistique, feront de cet établissement un modèle en termes de modernisme et de fonctionnalité. Ils devraient être achevés d'ici un an.

Denis Garreau