Actualités d'Ambarès & Lagrave

EDITO

Article publié le Lundi 23 Avril 2018 à 9H
Catégories : Vie associative - Solidarité - La mairie



© DR

A la suite de l’incendie de la boîte à livres qui a eu lieu dans la nuit de vendredi 20 au samedi 21 avril, Michel Héritié et Alain Casaurang, adjoint au maire en charge de la culture, des relations internationales et de la vie associative réagissent.

« Brûler des livres : inutile et odieux !

Dans la nuit du 20 au 21 avril, un ou des individus armés de lâcheté, de bêtise et de mauvaises intentions ont incendié la boîte à livres de la Place de la Victoire. Ce geste incompréhensible réduit en poussière le passé et l’avenir. Ce geste inutile oublie l’histoire de notre jumelage et de notre amitié avec les villes de Midsomer Norton et de Radstock, notre histoire commune avec la Midsomer Norton and Radstock Twinning Association, qui avait offert en 1991 cette cabine téléphonique à notre ville, et l’association qui lui a depuis succédé. Ce geste inqualifiable condamne pour un temps l’avenir retrouvé depuis 2017 quand cette ancienne cabine téléphonique était devenue « boîte à livres », un outil de démocratisation culturelle facilitant l’échange d’ouvrages au service de tous les Ambarésiens.

Echanges par-delà les frontières, circulation des idées, partage de lectures et ouverture de l’esprit sont les armes de la civilisation face à l’intolérance et la bêtise. Tout sera fait pour comprendre, une plainte sera déposée. Nous poursuivrons nos engagements, nous continuerons le travail entrepris pour permettre l’accès à la culture pour tous les citoyens de notre ville. Partagés entre tristesse et colère, nous choisissons l’action déterminée pour une ville ouverte au service de tous. »

Après une étude par les équipes techniques, la cabine, très endommagée, ne peut être récupérée et est en cours de démontage ce lundi 23 avril. Elle sera stockée dans les locaux municipaux dans l'attente d'une expertise. La Ville réflechit aux opportunités de remplacement de cette boîte à livres.