Actualités d'Ambarès & Lagrave

La fibre optique dans 950 foyers

Article publié le Mardi 11 Septembre 2018 à 9H ( paru dans SUD OUEST )
Catégories : La mairie - Pratique - Economie-Emploi


Les techniciens et les élus soulignent l’amélioration de la qualité du réseau internet.
Les techniciens et les élus soulignent l’amélioration de la qualité du réseau internet. © PHOTO E. M.

Les premières armoires de raccordement du réseau internet à la fibre optique sont installées. Le raccordement total est prévu en 2020.

Le gros placard métallique d’1,5 m de haut, à l’angle des avenues de la Liberté et Ampère, n’a rien d’exceptionnel. Il se fond dans le paysage des équipements urbains auxquels on ne prête quasiment jamais attention : poteaux, câbles, boîtiers de raccordement…

Et pourtant, cette armoire incarne une transformation dans la vie quotidienne des habitants. Elle sert à raccorder le réseau de fibre optique d’Orange aux domiciles de la commune.

« Les sept premières armoires d’Ambarès seront toutes installées d’ici fin octobre », explique Christophe Trouillet, chef du service Aménagement numérique du territoire de Bordeaux-Métropole.

Une forte demande

Chacune permet le raccordement de 350 foyers et les premiers domiciles ont déjà été connectés précise la Mairie. Le déploiement de la fibre dans la commune se fait par phases. Le premier lot couvre 28 % des logements.

Pour le moment, il permet à 950 logements sur les 8 300 que compte Ambarès d’accéder immédiatement à la fibre. Les zones nord et est sont actuellement concernées, avec une installation des armoires qui durera jusqu’en décembre 2019. Le troisième lot et ses 3 150 logements au sud du territoire de la ville sera équipé dans le courant 2020.

Un site internet (1) permet de vérifier si un logement est éligible. « La demande des habitants est forte », reconnaît le maire, Michel Héritié, « il y a beaucoup d’attente ».

Gros débit

L’équipement installé par Orange garanti un débit de 200 Mégabits par secondes, soit un volume bien supérieur à celui supporté par le réseau téléphonique et largement nécessaire pour les usages contemporains des télécommunications. « Bien sûr, c’est très confortable pour regarder les films chez soi en streaming, analyse Alain Turby, maire de Carbon-Blanc et vice-président chargé du numérique à la Métropole, mais il faut aussi penser aux usages de demain. Avec un équipement comme celui-ci, les entreprises vont pouvoir multiplier l’offre de télétravail pour leurs salariés. »

Le réseau de fibre est raccordé au central des télécommunications, près du cimetière. « La modernisation des équipements a permis de gagner de l’espace pour y installer les nouveaux systèmes », détaille Bérénice Heuzé, d’Orange. Elle précise aussi que si les connections de chaque fibre optiques doivent être parfaitement exécutée et demande ainsi du temps, elles limitent nettement le risque de pannes par rapport au réseau traditionnel. 

(1) Pour vérifier l’éligibilité des logements : reseaux.orange.fr/cartes-de-couverture/fibre

etienne millien -