Actualités d'Ambarès & Lagrave

Violences conjugales et intrafamiliales, une lutte prioritaire pour la Presqu’île

Article publié le Lundi 1er Avril 2019 à 10H
Catégories : La mairie - Solidarité



© DR

Mercredi 27 mars, les maires du canton de la Presqu’île se sont retrouvés pour signer la charte partenariale de prévention de la délinquance du territoire de la Presqu'île engageant ainsi les Villes à porter une démarche collective et partagée sur le thème de la prévention de la délinquance. Ce moment était également l'occasion de définir une feuille de route pour 2019.

«  La priorité est clairement à la lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales, explique Michel Héritié. Nous sommes tous prêts pour répondre rapidement à la question des logements d’urgence pour les victimes de ces violences ». Il existe peu de logements d’accueil d’urgence autour de Bordeaux Métropole et si les villes sont dotées de logements d’urgence, y installer des victimes de violences conjugales et intrafamiliales n’est pas toujours une bonne idée. « Quand on prend en charge en charge ces victimes, il s’agit certes de les reloger, mais aussi de les accompagner pour reconstruire leur vie. L’éloignement du lieu de vie habituel est une question de sécurité, explique le maire. Une réflexion à l’échelle du territoire s’impose ».

L’harmonisation de l’accueil des TIG et la mise en place de chantiers jeunes intercommunaux sont les deux autres thèmes prioritaires déterminés pour cette année. Ils feront l'objet d'un travail collaboratif.