Actualités d'Ambarès & Lagrave

Le lac de la Blanche parfait pour apprendre

Article publié le Vendredi 28 Juin 2019 à 8H ( paru dans SUD OUEST )
Catégories : Sports - Vie associative - La mairie


Sur le lac de la Blanche, on peut apprendre la technique de la voile dans un environnement sécurisant.
Sur le lac de la Blanche, on peut apprendre la technique de la voile dans un environnement sécurisant. © GR
Demain, le lac sera en fête. Le club de voile, sur son plan d’eau situé entre Garonne et Dordogne, parvient à tirer son épingle du jeu en offrant une zone sécurisée.
 
Samedi, sur le lac de la Blanche, ce sera pratiques nautiques à volonté. Au menu : de la voile, du kayak, du paddle mais aussi une nouvelle discipline, la course d’orientation en canoëou paddle.

Certes, le vent ne souffle pas régulièrement sur le lac de la Blanche. Certes, trop souvent insuffisant, il ne pousse pas l’équipier à se mettre au rappel. Certes, on ne part pas au surf sur une vague venue du lointain horizon. En revanche, sur le lac de la Blanche, à Ambarès-et-Lagrave, on peut apprendre la pratique de voile en toute sécurité. Plus encore, le sentiment de sécurité se trouve renforcé, justement parce que le plan d’eau est étroit, plan et entouré de végétation. Mercredi, les moniteurs alternaient leurs activités entre le cours de voile et la préparation de la fête. Aymeric Sorbadère, en partance pour un autre poste, et Fabrice Dervin, qui le remplace, ont notamment installé les indices pour la course d’orientation nautique.

Les énigmes en paddle

« Nous avons créé cette discipline dans deux objectifs : développer une activité et sensibiliser à la protection de l’environnement, explique Aymeric Sorbadère. Le lac de la Blanche n’est pas un plan d’eau très connu, il est un peu abrité du vent. Nous avons choisi de tirer profit des atouts qu’il possède, notamment son écrin de nature. Il est situé en zone Natura 2000. »

Le club de voile a donc fait appel à une jeune personne en service civique spécialisée sur la thématique de l’environnement. Elle a recensé les différentes espèces de la faune et de la flore. Avec Aymerie Sorbadère, ils ont conçu trois parcours de découverte du lac en kayak ou en paddle qui mènent d’indications en indications pour obtenir des informations sur la vie cachée du lac. Le premier parcours est destiné aux 7–12 ans, le second aux 12–15 ans et le troisième aux personnes âgées de plus de 16 ans. « On vient en groupe, précise Aymeric Sorbadère, c’est un peu comme l’escape game : on joue en groupe constitué. Les questions et énigmes ou indications sont adaptées à l’âge des joueurs mais la difficulté technique est identique. » (1) Sur le lac de la Blanche il n’y a pas de courant ni trop de vent, y pratiquer kayak, canoë ou paddle n’est pas compliqué ni physiquement difficile.

« Ce plan d’eau est calme et la zone très sécurisée, affirme Fabrice Dervin, nouveau moniteur de voile du club et ancien agent de développement au comité départemental de voile. Le fait que le plan d’eau soit entouré de végétation et que l’on soit toujours proche de la rive rassure beaucoup donc il est idéal pour les débutants. » D’ailleurs le champion de Gironde en Optimist est un jeune ambarésien. Le club utilise également des petits catamarans Funboat, des Open Bic, L’Equipe, laser ou X4. Il est aussi équipé de cinq bateaux pour la pratique du handisport.

1) Kayak ou paddle orientation : 15 ou 12 personnes maximum, 3 heures, 140 euros par groupe. Renseignements : club : 06 72 27 01 79

 

Gaëlle Richard - journaliste Sud-Ouest