Actualités d'Ambarès & Lagrave

Une aire de jeux adaptée aux jeunes déficients visuels

Article publié le Mardi 8 Septembre 2020 à 11H ( paru dans SUD OUEST )
Catégories :


L’aire de jeux inclusive du Pôle éducatif Simone-Veil. Le maire, les élus et responsables techniques ont visité l’école maternelle Philippe-Madrelle.
L’aire de jeux inclusive du Pôle éducatif Simone-Veil. Le maire, les élus et responsables techniques ont visité l’école maternelle Philippe-Madrelle. © PHOTOS DAVID BERT ET D. G.

Une longue série de travaux vient d’être réalisée durant l’été au sein de la dizaine d’écoles maternelles et primaires de la commune. Lundi, à la veille de la rentrée, élus, enseignants, personnel technique de la Ville et de la Métropole ont effectué une tournée des groupes scolaires.

Parmi les travaux spécifiques, l’installation d’une aire de jeux adaptée aux jeunes déficients visuels va permettre d’accueillir les enfants du centre Peyrelongue au Pôle éducatif Simone-Veil, au sein du quartier Saint-Denis. Le parvis de l’entrée de l’école élémentaire de La Gorp a été élargi et diverses interventions ont été entreprises dans les différentes cours de récréation. Côté école primaire François-Auboin, des travaux ont été réalisés pour améliorer l’acoustique du réfectoire.

Hommage à Philippe Madrelle

Un an après sa disparition, le 27 août 2019, la Ville d’Ambarès a tenu à rendre hommage à Philippe Madrelle, ancien président du Conseil général. Il fut professeur dans la commune, et depuis le 1er septembre, la maternelle Bel Air a été renommée école Philippe-Madrelle.

Protocole sanitaire

Côté travaux et préparatifs pour la rentrée, toutes les écoles ont été entièrement nettoyées et désinfectées avant la reprise. « Les locaux sont entretenus selon un protocole sanitaire spécifique, mis en place par le ministère de l’Éducation nationale dans le cadre de la crise du Covid-19. Désormais, concernant la restauration scolaire, un nettoyage est assuré entre chaque service ».

C’est ainsi, en ordre de marche, que vient de se dérouler, mardi, la rentrée placée sous le signe de la sécurité sanitaire.

Denis Garreau