Ville d Ambarès et Lagrave - Culture http://www.ville-ambaresetlagrave.fr Site de la Ville d'Ambarès et Lagrave, actualités municipales, culturelles, sportives. La ville en ligne.© Ambarès & Lagrave 2018fr Ville d Ambarès et Lagrave - Culture http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/email-logo.jpg http://www.ville-ambaresetlagrave.fr60 Des bêtes sous toutes leurs formes http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/des-betes-sous-toutes-leurs-formes-2715/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/des-betes-sous-toutes-leurs-formes-2715/ Tue, 16 Jan 2018 09:00:00 +0100 D’aujourd’hui au 26 janvier, l’Association ambarésienne loisirs et culture (AALC) organise la troisième édition de l’exposition de ses ateliers céramiques et arts plastiques, programmée tous les deux ans. Après les émotions dans l’art, en 2014, et les arbres et la nature en 2016, « Le Bestiaire » est le thème de cette année. Plus de 50 pièces issues de l’atelier de poterie et céramique, et une centaine réalisées par l’atelier d’arts plastiques seront exposées dans la salle du pôle culturel Ev@sion. Vernissage vendredi à 19 h 30. Ouverture : le mardi de 15 h 45 à 20 h 30?; le mercredi de 13 h 45 à 19 h 30?; le jeudi de 15 h 45 à 19 h 30?; le vendredi 19 de 18 h à 21 h 30?; le samedi 20 de 10 h à 13 h?; le lundi 22 de 14 h 45 à 19 h 30?; le vendredi 26 de 15 h 45 à 18 h. Rens. : pôle culturel Ev@sion 05 56 77 36 26 – contact.culture@ville-ambaresetlagrave.fr.... Jean Brousta, le roman d'un musée http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/jean-brousta-le-roman-d-un-musee-2703/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/jean-brousta-le-roman-d-un-musee-2703/ Thu, 28 Dec 2017 09:00:00 +0100 Après avoir hésité entre la littérature, la philosophie et le journalisme, Jean Broustra s’est orienté vers la neurologie puis la psychiatrie. Mais l’écriture, l’une de ses passions, a vite rattrapé ce natif d’Oléron, grandi à Libourne et ancien de Tivoli. Il a écrit de nombreux ouvrages concernant le traitement des patients en psychiatrie en atelier d’expression. Son premier roman, « le Bain de Midi », est sorti en 1994, aux éditions lormontaises de la Presqu’île. En 2002, c’est « La Vie Rhizome », une autobiographie poétique publiée par Le Bord de l’Eau. Il tente aussi le théâtre : « Celle qui resplendit en marche », « La Caravage, Pasolini aux enfers ». Son dernier livre, « Le Guetteur d’hirondelles », transporte le lecteur entre le quartier du Marais, à Paris, Belle-Île-en-Mer, Soustons dans les Landes, le musée de Céret… Son héros, gardien des « Nymphéas, » de Monet à l’Orangerie, est muté à Céret lorsque le musée parisien ferme pour rénovation. Il est question de la tempête Klaus, de la chute du mur de Berlin, du climat qui se dérègle, du solstice d’hiver, d’un chien qui court après les hirondelles dans un parc. Et l’auteur se pose des questions : comment regarder autour de soi et qui est le guetteur d’hirondelles?? « Le Guetteur d’Hirondelles », édition Vents salés, 17 euros. Rencontre à La Machine à lire (Bordeaux), samedi 13 janvier à 11 h.... Une histoire de racines http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/une-histoire-de-racines-2702/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/une-histoire-de-racines-2702/ Tue, 26 Dec 2017 10:00:00 +0100 Philippe Duhamel, devenu écrivain sur le tard, raconte, dans « Des fleurs sur une tombe », comment il a lutté pour retrouver la trace d’un père qu’il n’a jamais connu. Avant d’inviter le visiteur à l’intérieur de son pavillon d’Ambarès, Philippe Duhamel lui fait faire le tour du jardin. « Je suis venu ici il y a dix-huit ans, pour ma retraite, raconte cet ex-commercial dans le textile. J’ai longtemps vécu à Paris et à chaque fois que je me déplaçais pour mon travail, je voyais le ciel bleu… C’est un climat propice à l’inspiration. » Un climat également propice à faire pousser toutes sortes d’arbres, de l’eucalyptus chasseur de moustiques – « depuis que je l’ai planté, il n’y en a plus un ici?! » – au séquoïa, en passant par une impressionnante collection de palmiers. Philippe Duhamel n’est pas peu fier d’avoir réussi à faire « prendre racine » aux variétés les plus diverses issues de quatre continents. Sur les traces du père Est-ce un hasard?? Celui que « rien ne disposait à être écrivain » s’est penché sur son histoire personnelle pour en tirer un roman autobiographique, « Des fleurs sur une tombe », paru cet automne (1). Lui qui a publié, d’abord à compte d’auteur, plusieurs essais, puis des romans historiques aux éditions des Régionalismes, a cherché les traces de ce père jamais connu, ouvrier agricole polonais exilé dans le nord de la France pour y travailler la terre. « Ma mère m’a eu très jeune, dans un milieu agricole très puritain, et a &e... Un court-métrage qui pourrait les mener loin http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/un-court-metrage-qui-pourrait-les-mener-loin-2701/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/un-court-metrage-qui-pourrait-les-mener-loin-2701/ Fri, 22 Dec 2017 08:00:00 +0100 « Je suis un pull-offert », de la jeune réalisatrice ambarésienne Roxane Dumarais, est bien placé pour faire partie de la première sélection du huitième Nikon Film Festival. « Jusqu’à présent, j’avais surtout réalisé de petits films pour la famille ou les copains, pour des anniversaires. Là, c’est un peu plus sérieux. » Roxane Dumarais, 23 ans, a quitté Ambarès pour faire un BTS audiovisuel à Bayonne avant de faire le grand saut sur Paris où elle travaille comme assistante-réalisatrice dans une boîte de production (1). Elle participe pour la première fois au Nikon Film Festival (2), un concours de courts-métrages qui a une belle réputation dans le secteur. « Le thème, ‘‘Je suis un cadeau’’, m’a inspirée. J’ai imaginé cette histoire [lire ci-contre], j’ai fait appel à des amis ambarésiens et on l’a tourné en octobre », explique-t-elle. Tourné à Peyrelongue La petite troupe – Nicolas Allaire, l’acteur principal, son grand-père qui lui donne la réplique et les techniciens – s’est réunie dans le parc ambarésien du centre Peyrelongue, institution régionale pour sourds et aveugles. « On avait une ébauche de dialogues et la trame de l’histoire, mais on aussi pas mal improvisé, Roxane nous a beaucoup fait participer », raconte Nicolas Allaire, 20 ans, emballé par l’expérience. « Il faisait très froid et on devait se changer sans arrêt, au moins huit ou neuf fois en six heures. Mais c’était vraiment un bon moment. » Lui qui « rêve d’être acteur&nbs... Une escale enchantée http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/une-escale-enchantee-2690/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/une-escale-enchantee-2690/ Tue, 05 Dec 2017 09:00:00 +0100 Marché artisanal, cinéma, patinoire, ateliers créatifs, maison du Père Noël et ferme des animaux, la liste des animations était longue et malgré une météo hivernale, les Ambarésiens sont venus fort nombreux pour la journée Destination Noël, proposée par la ville samedi. Dans les allées du marché artisanal, décorées par l’association le Recyclorium, il fallait parfois slalomer entre les visiteurs et les balades à poneys pour découvrir les stands des exposants. À la bibliothèque comme au pôle culturel Evasion, entre lecture de contes, ateliers créatifs et séances de cinéma, les petits lutins emmitouflés, venus en bande se sont répartis entre les diverses d’animations proposées. À la salle Didier-Lockwood, du pôle culturel, plus un seul gradin n’était libre pour le film d’animation « Julius et le Père Noël » et rue Edmond-Faulat, l’engouement pour la patinoire en plein air a commencé à se faire sentir et les premières glissades plus ou moins maîtrisées ont fait l’unanimité. Et grande première dans la commune, un verre de vin chaud offert par la Ville, a réuni en toute convivialité commerçants et élus ambarésiens. Pour prolonger le plaisir de baigner dans l’ambiance de Noël, rendez-vous mercredi 13 décembre à la résidence Bel-Air pour une après-midi pleine de surprises pour toute la famille.... Ambarès / Destination Noël, l'escale enchantée http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/ambares-destination-noel-l-escale-enchantee-2688/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/ambares-destination-noel-l-escale-enchantee-2688/ Sun, 03 Dec 2017 00:00:00 +0100 Beaucoup de monde pour la journée spéciale "Destination Noël" proposée par la ville ce samedi 2 décembre ! Marché artisanal, cinéma, patinoire, ateliers créatifs, maison du Père Noël et ferme des animaux ont séduit le public venu nombreux, défiant le thermomètre en chute libre.Dans les allées au froid polaire du marché artisanal, toujours superbement décorées par le Recyclorium, il fallait parfois slalomer entre les visiteurs et les balades à poneys pour découvrir les stands des exposants. L'orgue de barbarie enchante, la ferme des animaux séduit et le Père Noël fascine, autant qu'il en intrigue d'autres... Peut-être les lunettes... Mais à l'évidence, il est à prévoir qu'aux pieds des sapins dans quelques semaines, l'artisanat sera présent et il y en aura pour tous les goûts et notamment pour tous les gourmands.A la bibliothèque comme au pôle culturel Evasion, entre lecture de contes, ateliers créatifs et séance de cinéma, on pouvait croiser tout un tas de petits lutins emmitouflés, venus en bande. On devine que la magie de Noël opère sur tout le monde, les adultes se laissent embarquer également. Dans la salle Didier Lockwood du pôle culturel, plus un seul gradin de libre pour le film d'animation "Julius et le Père Noël", mais que de sourires et de mines réjouies à la sortie !Rue Edmond Faulat, l'engouement pour la patinoire en plein air commence à se faire sentir et les premières glissades plus ou moins maîtrisées font l'unanimité. Une grande première sur la commune, célébrée en toute convivialité autour d'un vin chaud offert par la ville, réunissant commerçants et élus ambarésiens. Pou... Deux concerts pour la Sainte-Cécile http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/deux-concerts-pour-la-sainte-cecile-2684/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/deux-concerts-pour-la-sainte-cecile-2684/ Wed, 29 Nov 2017 08:00:00 +0100 Samedi, deux représentations ont été nécessaires pour accueillir le public. Au fil des ans, le concert de la Sainte-Cécile est devenu la manifestation musicale incontournable pour les Ambarésiens. Samedi, deux concerts, en matinée et en soirée, ont été nécessaires pour accueillir tous les spectateurs. Cette année, l’Union musicale, sous la direction de Dominique Jougla, a choisi la thématique du saxophone pour un concert dans lequel étaient associés en ouverture l’orchestre des jeunes, que l’on retrouve dans toutes les manifestations ambarésiennes, l’orchestre Hormix et le Conseil des sages. Cette rencontre musicale intergénérationnelle a permis de dévoiler le travail réalisé par le département musical handicap de l’Association ambarésienne loisirs et culture (AALC) au travers de l’orchestre Hormix. Cet orchestre de mixité associe les personnes en situation de handicap et les autres élèves de l’école de musique. Deux flutistes de l’orchestre d’Harmonie ont joué du Bach sur un instrument commun. Des pièces originales avec saxophone solo sont venues enrichir l’expression musicale.... Éducation rime avec expression http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/education-rime-avec-expression-2681/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/education-rime-avec-expression-2681/ Tue, 21 Nov 2017 09:00:00 +0100 Créé en 2012 par Christophe Bauzet, l’atelier théâtre du collège Claude Massé poursuit son aventure avec deux nouveaux guides, Isabelle Requer et Mathieu Duzes, professeurs au collège et passionnés de théâtre, ainsi que son partenariat avec Rosa Polomino, metteuse en scène de la Compagnie du Si. Au fil des rentrées scolaires, les effectifs de cette classe de théâtre dispensée chaque vendredi après les cours fait salle comble, avec cette année une trentaine d’élèves volontaires, principalement des classes de 4° et 3°. L’objectif de cette initiative théâtrale au collège est de réaliser une pièce dont la représentation sera donnée en fin d’année scolaire au pôle culturel Ev@sion. Jeu d’acteur L’initiation théâtrale des jeunes comédiens vient de débuter ce trimestre avec une interprétation par le jeu, au cours de laquelle les élèves doivent construire sur scène un tableau où chacun laissera transparaître une émotion. Vendredi soir, l’exercice mène par les deux professeurs invitait les élèves à s’exprimer simplement, par le geste, la curiosité, le désespoir et la joie. Pour clôturer cette séance, le jeu d’acteur associe une émotion à un objet, un exercice qui a révélé tout le talent de ces jeunes comédiens qui fouleront en 2018 les planches du pôle Ev@sion. Denis Garreau... Le collège Claude-Massé et la Grande Guerre http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/le-college-claude-masse-et-la-grande-guerre-2680/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/le-college-claude-masse-et-la-grande-guerre-2680/ Mon, 20 Nov 2017 09:00:00 +0100 Le diplôme d’honneur, remis au collège Claude-Massé, par l’Association nationale des croix de guerre et de la valeur militaire (ANCGVM), est venu couronner le travail réalisé avec les classes de 3e sur le devoir de mémoire et en particulier sur la Grande Guerre. Après un passage à l’école primaire Bel Air, l’exposition itinérante consacrée à la Grande Guerre, organisée par la section Bordeaux Deux Rives de l’ANCGVM, a clôturé son périple, vendredi soir, après une semaine au sein du collège. Commentée par Marcel Sutre, secrétaire de l’association ANCGVM, et le major Eric Cresson de la réserve opérationnelle de l’armée de l’air, cette exposition a révélé aux élèves, par l’intermédiaire d’une vingtaine de tableaux de présentation de documents d’époque, les explications historiques de cette guerre dans notre région.... Au Pôle Év@sion, musique et dessin s'attirent http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/au-pole-evasion-musique-et-dessin-s-attirent-2663/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/au-pole-evasion-musique-et-dessin-s-attirent-2663/ Fri, 03 Nov 2017 08:00:00 +0100 « Nour », la création musicale et visuelle issue d’une semaine de résidence, sera présentée ce soir. La chanteuse Laurène s’adresse à la régie : « Tobby, tu peux me mettre un peu plus de retour dans les bas medium?? » La pianiste et compositrice Valérie, aux cordes : « Au moment où j’enlève ma voix, vous pouvez maintenir un peu plus de présence?? » Thibault, l’ingénieur-son, à Valérie : « Ton solo de piano, tu l’as fait beaucoup plus court qu’hier, non?? Fais-le durer au maximum. » Hier matin, au pôle culturel Év@sion d’Ambarès-et-Lagrave, un collectif emmené par Valérie Chane-Tef fignolait les derniers arrangements de « Nour », la création qu’ils présenteront ce soir au Pôle (1). Leur musique oscille subtilement entre jazz et soul, utilisant l’electro, le clavier, les voix et les cordes. Une « expérimentation electro et improvisée », comme ils la présentent, totalement immersive. Un an de réflexion « Tout est parti de notre rencontre ici, il y a un an, lors de l’hommage ‘‘Nougaro en 4 couleurs’’ », confient Valérie Chane-Tef et Laurène Pierre-Magnani. La première est la pianiste du groupe, la seconde est invitée à chanter trois morceaux par la chanteuse Julie Roman. « Ça a été une très belle rencontre, raconte Valérie Chane-Tef. Après le concert, Pascal Deliac [le responsable du Pôle, NDLR] nous a dit : vous avez carte blanche, je vous prête le lieu quand vous voudrez. Sans lui, le projet n’existerait pas. » Tr&eg... Rendez-vous cette semaine pour la deuxième édition des Connectives http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/rendez-vous-cette-semaine-pour-la-deuxieme-ed-2648/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/rendez-vous-cette-semaine-pour-la-deuxieme-ed-2648/ Mon, 23 Oct 2017 15:00:00 +0200 La deuxième édition de festival dédié à la jeunesse ambarésienne se déroule du mercredi 25 au samedi 28 octobre. Au programme, neuf animations pour développer son esprit d'équipe et sa créativité. L'événement proposera des activités sportives, avec notamment une descente en ORNI (objet roulant non identifié) à Lagrave le mercredi 25 après-midi. Au programme également, du théâtre d'impro, un karaoké'bab et des ateliers de rap et de le beat-box. Tout le programme est disponible ici : https://www.ville-ambaresetlagrave.fr/telechargements/... 9 000 kilomètres et si proches en même temps http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/9-000-kilometres-et-si-proches-en-meme-temps-2646/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/9-000-kilometres-et-si-proches-en-meme-temps-2646/ Fri, 20 Oct 2017 08:00:00 +0200 CHEMINS CROISÉS Des Ambarésiennes et les Brésiliennes d’une favela ont écrit une chanson dans leur langue, sur une même mélodie. À écouter et voir ce soir ?Chemins croises France Bresil ? avec Jérémie Malodj et Iza Schraff, accompagnés de leurs invités, ce soir, à l’espace culturel Ev@sion (1). La contrainte d’espace sur l’affiche fait que l’on ignore tout d’ ? une magnifique aventure humaine entre des femmes brésiliennes et d’Ambarès ?. C’est l’avis de Catherine Vivier que s’empressent de confirmer Naila Aloui, Patricia Villette et Valérie Thibaut. Quatre femmes d’un groupe plus large qui se réunit régulièrement depuis des années à la Maison de la solidarité et de l’insertion d’Ambarès ? pour sortir de notre isolement ?. Ce vendredi, elles présentent une chanson dont elles ont écrit les paroles, et on pourra également entendre celle qu’un groupe de Brésiliennes, localisées dans la favela Parque das Missoes, à Rio, a créée quasiment en même temps. Un même défi à 9 000 kilomètres. Deux ans de préparation Le lien entre les deux groupes s’est fait par l’intermédiaire de Guillaume Pradere, l’étudiant devenu ingénieur résidant à Rio et proche de l’ONG Teto, mobilisée contre la pauvreté. Guillaume parle à son frère Jérémie, le musicien bordelais, d’un projet d’échange sur la création d’une chanson. ? J’ai pensé tout de suite à Iza Scharff, une spécialiste de la musique brésilienne ?, raconte Jérémie Malodj (de son nom d’artiste). ? Nous avions d&eacut... Le Choeur de femmes de l'Opéra de Bordeaux à l'Institut Saint-Denis http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/le-choeur-de-femmes-de-l-opera-de-bordeaux-a-2645/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/le-choeur-de-femmes-de-l-opera-de-bordeaux-a-2645/ Thu, 19 Oct 2017 09:00:00 +0200 Le Choeur de femmes de l’Opéra national de Bordeaux (ONBA) se produira ce soir, à 18 heures, à l’Institut thérapeutique éducation spécialisée (Itep) Saint-Denis, rue Paulin-de-Nole. Pour cette nouvelle édition, le FAB (Festival international des arts de Bordeaux Métropole) investit des lieux insolites de la métropole. Dans ce cadre, le Choeur de femmes de l’ONBA, placé sous la direction de Salvatore Caputo, sera accueilli à Ambarès-et-Lagrave devant le château Saint-Denis, siège de l’ITEP. Un moment musical poétique et hors du temps, l’occasion de découvrir une pièce chorale étonnante de vingt minutes présentée dans un lieu original. En cas d’intempérie ou de froid, le concert aura lieu dans la salle polyvalente de l’Itep Saint-Denis. Musique vocale (concert en plein air), entrée libre. Réservations conseillées au 05 56 77 36 26.... Les médiathèques jouent en nocturne samedi http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/les-mediatheques-jouent-en-nocturne-samedi-2639/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/les-mediatheques-jouent-en-nocturne-samedi-2639/ Fri, 13 Oct 2017 08:00:00 +0200 Bibliothèques et médiathèques de 20 communes seront ouvertes demain soir jusque tard avec plein d’animations au programme. Une première, gratuite La Nuit des musées, on connait. 40 000 personnes y ont participé en mai à Bordeaux. ? Pour beaucoup, ce sont des gens qu’on ne voit pas d’habitude dans les musées ?, note Fabien Robert, l’adjoint à la culture de la ville. La Nuit des bibliothèques obéit au même principe : faire venir le plus grand nombre dans des lieux parfois jugés intimidants. Gratuitement. Et en nocturne, demain, pour plus de dépaysement. Bonne occasion de montrer que bibliothèques ou médiathèques sont désormais des endroits où l’on peut (presque) tout faire, de l’initiation à l’informatique au concert en passant par les jeux vidéos. Portail et idées en commun Bordeaux Métropole est à la manœuvre pour cette première, qui n’a même pas attendu la Nuit de la lecture, proposée en janvier par le ministère de la Culture. ? Nous n’avons certes pas de compétence culturelle mais notre rôle est aussi de soutenir et de fédérer les événements culturels métropolitains ?, expose Michel Héritié, maire d’Ambarès et élu communautaire précisément délégué à la programmation culturelle dans les territoires. Céest en outre la Métropole qui gère le portail des médiathèques. Ce site Internet, qui recense toutes les activités et caractéristiques des médiathèques et bibliothèques de l’agglomération, a déjà donné l’occasion aux professionnels de travailler ensemble. Les bibliothèques de Bor... L'envers du décor du pôle culturel http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/l-envers-du-decor-du-pole-culturel-2638/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/l-envers-du-decor-du-pole-culturel-2638/ Tue, 10 Oct 2017 08:00:00 +0200 Dans le cadre de la Semaine bleue, durant laquelle se sont enchaînés concert, ateliers et découvertes à l’intention des seniors, le Centre communal d’action sociale (CCAS) organisait, vendredi après- midi, en partenariat avec le pôle culturel, une visite de « l’envers du décors » de la salle Ev@sion. Cette manifestation a permis de dévoiler au public la face cachée de l’univers des spectacles et de cette salle emblématique qui reçoit plus de 25 000 personnes par an. Inauguré en 2009 et primé en 2010 par un prix d’architecture, le bâtiment évoque symboliquement les marais de la presqu’île, avec ses couleurs marron et verte et ses surfaces vitrées. Il accueille toute au long de l’année théâtre, arts visuels, danse, musique et cinéma. Un univers insoupçonné Pascal Deliac, responsable du pôle culturel, a fait l’historique du site et en a expliqué le fonctionnement. Les visiteurs ont découvert la grande salle où les techniciens étaient en train d’installer le matériel pour la soirée de battle danse hip-hop du samedi soir (voir notre édition d’hier). Quelques étages plus haut, passant par les coulisses, le public a pu voir un univers qu’il était loin d’imaginer. Véritable temple du numérique, Év@sion possède une salle informatique dotée d’une douzaine de postes et une immense salle de danse qui a notamment servi de décors pour le tournage d’un épisode de la série télévisée « Famille d’accueil ». Encore quelques marches, voici la régie spectacle, qui a vue plongeante sur la salle. C’est là que s’alignent les pupitre... Je veux des battles équilibrées http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/je-veux-des-battles-equilibrees-2635/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/je-veux-des-battles-equilibrees-2635/ Fri, 06 Oct 2017 07:00:00 +0200 À la veille de l’événement, Hassan Saar livre son approche sur la préparation et le déroulement de la battle de danse. La Pop n’break digital battle fêtera samedi sa 6e édition (1). Et c’est toujours au pôle culturel Ev@sion, toujours l’après-midi. « Généralement, les battles se déroulent en soirée mais celle d’Ambarès a cette particularité parce qu’on vise un jeune public, des familles », explique Hasan Saar, le danseur de la compagnie Associés Crew qui agit en support technique du pôle culturel depuis le début de l’aventure. C’est un observateur privilégié de la battle ambarésienne pour en être le fidèle Mc (maître de cérémonie) avec son compère El Pistolero. La Pop n’breack digital battle porte la marque de la compagnie dirigée par Babacar Cissé. « On reste très vigilant sur le choix des danseurs, explique Hasan. Il est important qu’il n’y ait trop d’écart de niveau, l’équilibre est la clé pour entretenir le suspens. » « S’amuser, transmettre » L’expérience des Associés Crews est en ce sens un gage déjà « pour imposer qu’il y ait aucun geste déplacé, aucune brutalité dans les battles » en raison de la présence d’enfants. Elle l’est aussi au moment de choisir des danseurs. « Je me suis fâché avec l’un d’eux qui conditionnait sa venue au nom des juges, raconte le Mc. Je lui ai rappelé qu’on veut avant tout que les danseurs s’amusent, qu’ils transmettent quelque chose au public. » Le plateau pourrait se résumer &ag... Des ateliers pour les petits http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/des-ateliers-pour-les-petits-2633/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/des-ateliers-pour-les-petits-2633/ Tue, 03 Oct 2017 08:00:00 +0200 Trilogie culturelle, pour l’Association ambarésienne loisirs et culture (AALC), qui dispense des cours d’arts plastiques, de céramique terre et de langue à la vieille halle, place du Maréchal-Leclerc. Les ateliers d’arts plastiques et de céramique terre, les seuls de la presqu’île, sont ouverts le mercredi après-midi aux enfants à partir de 6 ans. Pour l’anglais, débutants, moyens ou confirmés, quel que soit le niveau en langue, des cours adultes sont dispensés les mercredis et jeudis. Prochaine exposition Professeur d’arts plastiques depuis une dizaine d’années, Sylvie Caron enseigne aux enfants, ados et adultes le dessin, la peinture, les techniques mangas et BD. Dans le cadre de l’exposition qui se déroulera au pôle culturel Ev@sion du 16 au 26 janvier prochain, sur le thème du bestiaire, des ateliers arts plastiques et céramiques préparent leurs créations destinées à être exposées. Côté art plastique, un travail est mené sur le perroquet du Gabon en imaginant ce qu’il sera dans quelques milliers d’années. Imaginer son évolution, celle de son environnement, telle est la réflexion menée par les jeunes pour concevoir leurs dessins ou mettre leur sujet en volume avec des matériaux récupérés. Le céramiste Patrick Rollet et Gaëlle Borrachéro, l’animatrice de cet atelier qui existe depuis une quarantaine d’années, accompagnent leurs élèves, enfants et adultes, dans ce projet. « Le travail de ces deux ateliers sur un thème commun et leur proximité permet un échange et une porosité propices à l’imagination et à la réflexion », souligne Patrick Rollet. Tarifs&... L'univers de Brassens ouvre la saison culturelle http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/l-univers-de-brassens-ouvre-la-saison-culture-2632/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/l-univers-de-brassens-ouvre-la-saison-culture-2632/ Mon, 02 Oct 2017 09:00:00 +0200 Vendredi, soir, le concert co-organisé par la ville d’Ambarès-et-Lagrave et Versions Françaises, association œuvrant à la mise en lumière des artistes de la licence Chanson française de l’Université Bordeaux-Montaigne, a réuni les amoureux et nostalgiques de Georges Brassens. Ils sont venus écouter Michel Vivoux, qui sillonne avec sa guitare les scènes françaises depuis une quarantaine d’années. En ouverture, Clara, jeune artiste, accompagnée par David à la guitare, a révélé le travail réalisé par le Département de musique de l’Université Bordeaux Montaigne qui accueille les jeunes artistes qui souhaitent approfondir leurs compétences musicales dans le cadre de leur parcours professionnel. Barbara, Brel et Gainsbourg Empreint de nostalgie et d’humour, révélant tout son talent d’interprète et de compositeur, Michel Vivoux, accompagné de la chanteuse Cathy Fernandez, a su faire revivre le grand Georges dans des interprétations toutes personnelles. Il n’a pas oublié de rendre hommage dans ses compositions à Barbara, Serge Gainsbourg ou encore Jacques Brel. Entre français et espagnol, avec humour et élégance, le concert de ces deux artistes en ouverture de la saison culturelle, restera dans les annales de la salle Ev@sion. Toujours en co-organisation avec Versions Françaises, le pôle culturel accueillera la chanteuse Karelle, vendredi 1er décembre, Georges Chelon, vendredi 2 mars et Luciole (slam electro), samedi 10 mars, dans le cadre de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes.... Cinq auteurs à la bibliothèque http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/cinq-auteurs-a-la-bibliotheque-2629/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/cinq-auteurs-a-la-bibliotheque-2629/ Tue, 26 Sep 2017 09:00:00 +0200 Samedi, la bibliothèque organisait une rencontre littéraire autour des auteurs ambarésiens. Elle a ainsi accueilli cinq auteurs qui publient dans des styles d’écriture aussi divers que la poésie pour Alain Casaurang, des nouvelles pour Robert Serrano, des romans historiques pour Philippe Duhamel, des contes pour Rémy Boussengui ou encore des récits pour le Basco-Ambarésien Pierre Trounday. Animé par Sandrine Aroumougame, responsable du secteur adultes de la bibliothèque, et ponctué de passages d’ouvrages lus par Pierre Puisset, le débat avec le public a permis aux auteurs de parler et d’échanger sur leur passion commune, l’écriture. Musique et autobiographie Pour le poète Alain Casaurang, « dans l’art, le plus beau doit être l’échange ». Rémy Boussengui, auteur et musicien, souligne l’importance du rythme donné aux contes qui permet ainsi d’accompagner la parole, dont il a livré une belle interprétation avec son instrument mono corde. La lecture en basque et en français d’un passage du livre de Pierre Trounday, « Être basque à Bordeaux » a révélé le parcours et l’attachement au Pays basque de celui qui a créé en 1952, l’association ambarésienne Ongi Etorri*, en hommage à l’accueil reçu à l’époque par les Ambarésiens. Homme du Nord, Philippe Duhamel, passionné par Albert Camus, auteur de « La Pièce Rapportée » (autoédition Publibook, 25 euros), d’essais géopolitiques (dont « Tourisme et périphéries » aux Presses universitaires de Rennes) et philosophiques, soulignait qu’il y a toujours une part autobio... Des écrivains ambarésiens à la rencontre du public. http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/des-ecrivains-ambaresiens-a-la-rencontre-du-p-2628/ http://www.ville-ambaresetlagrave.fr/actualites/des-ecrivains-ambaresiens-a-la-rencontre-du-p-2628/ Mon, 25 Sep 2017 11:00:00 +0200 Ce samedi 23 septembre, la bibliothèque ouvrait ses portes pour une rencontre littéraire avec cinq écrivains Ambarésiens, cinq registres différents réunis par la passion des mots et de la langue.   Face aux lecteurs, Robert Serrano ( nouvelles), Pierre Trouday (culture Basque), Rémy Boussengui (contes africains), Philippe Duhamel (Histoire) et Alain Casaurang (poèsie) ont ainsi pu présenter leur travail, expliquant leur relation à l’écriture et cette nécessité de prendre la plume. Une rencontre animée par Sandrine Aroumougame, responsable du secteur adultes de la bibliothèque.   Des ouvrages disponibles à la bibliothèque François Mitterrand.    ...