Connectez-vous !

J'ai perdu mon mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte maintenant
Avec un compte vous pouvez entre autre suivre vos informations de fiches familles et enfants et les réinscrire chaque année, vous pouvez aussi gérer votre fiche association


Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à contacter le webmaster@ville-ambaresetlagrave.fr

Connectez-vous !
Bannière

Les grands vieux arbres


Nom latin : Populus nigra variété italica
Famille : Amentifères
Âge estimé : 50 ans
Circonférence : Moyenne des troncs : 2, 20m
Lieu : Institut Peyrelongue, Domaine de l’Oeil- du-Pas
Domaine : privé, visible depuis la rue Barbère
Numéro d'inventaire : 28

Peuplier d’italie

Le Peuplier d’Italie est un arbre élancé à tige droite adapté pour la vie en terrain humide. Il présente une écorce côtelée, rugueuse. En latin populus signifie le peuplier mais également le peuple, peuple organisé, masse ordonnée. La présence et la beauté de celui qu’on nommait aussi l’arbre d’Hercule lui ont, en France, apporté au même titre que le chêne un statut honorable, celui d’Arbre de la Liberté, que ce soit en 1789, 1830 et 1848 et encore de nos jours.
Comme pour les autres variétés de peupliers, son bois peut s’utiliser en menuiserie, déroulage, caisserie, emballage ou stockage en général. A l’époque de la plantation de ce groupe, en 1960, et dans le souci d’une meilleure rentabilité, les peupleraies étaient déjà constituées d’espèces hybrides à croissance rapide. Le Peuplier d’Italie fut parmi celles-ci, c’est-à-dire un arbre issu de manipulation génétique. Aujourd’hui, la culture par clonage dans les peupleraies est remise en cause. Elle serait à l’origine d’une réduction très sensible de la biodiversité des zones humides.
Traditionnellement, le peuplier, comme l’aulne, était utilisé pour résorber certains excès d’humidité sur la terrasse. Aussi, le prétexte à cette plantation aurait pu se justifier par la présence de l’eau, celle du ruisseau de Barbère qui résurgeait à cet endroit après un voyage souterrain sous les deux voies ferrées (1). En réalité, dans la transformation de l’espace domanial de l’Oeil-du-Pas, il s’agissait d’établir un rideau végétal aux fins de protéger les bâtiments  nouvellement construits pour l’hébergement des jeunes pensionnaires de l’Institut.
Actuellement, subsistent fièrement deux rangs parallèles de 27 individus chacun, plantés à quatre mètres d’intervalle (soit 54 pieds en tout) avec, au centre, une interruption d’environ 8 pieds, abattus par une tempête. Malgré l’accident, ce double alignement s’inscrit parfaitement dans le paysage et n’en garde pas moins valeur d’exemple.

1. / Voir Pierre Bardou, Badaunes, Placeots et Jaugues, Bassin du Barbère, Fiche I.15, Collection des Fiches Patrimoine des Marais de Montferrand- 9. 2008. /
Cet arbre appartient au parc : Parc de l'Oeil du Pas
Voir la fiche du parc
La Journée du Patrimoine a pris place le Dimanche 19 septembre 2010 et a été organisée en collaboration avec l’Amicale pour le Don du Sang, les Amis du Thé Dansant d’Ambares, l’Association Ambarésienne Loisirs et Culture, les Cavaliers Ambarésiens, le comité des fêtes du Chemin de la Vie, le comité organisateur du Téléthon, le Quatrième de sous, l’Union Musicale d’Ambarès et Lagrave, Ongi Etorri, Cie Tortilla, Jardin des Candides, le Lion's Club, le Service Culturel // Coordination Service Manifestations et Vie Associative
RSS Flux RSS Mentions Légales Mentions légales - Mentions Légales Extranet Copyright © 2018 Ville d'Ambarès & Lagrave. Tous droits réservés. - N° CNIL : 1001457